Je ne sais pas si les animaux sont conscients d’exister, mais je suis sûr qu’ils sont conscients d’avoir faim, d’avoir froid, d’avoir peur ou de souffrir. Les humains aussi et moi, avec eux, quoique certains de mes semblables sont peut-être inconscients d’exister. Mais, j’en serais très étonné, car tout me montre que  chacun vit sa vie et cela est bien normal. Personne ne peut  vivre à la place de personne ! Alors, se regarder dans un miroir ou rouler son visage sur la vitre d’un photocopieur sont des moyens d’introspection…superficielle. Ça peut aider.

En fait, la vie est cette chose fragile que chaque être vivant reçoit, dont il profite et sait ou ne sait pas entretenir dans son équilibre précaire.  Le problème humain fondamental, n’est-il pas de faire cohabiter un esprit aux envols illimités dans une carcasse qui s’affaiblit, s’use et s’effondre ? Une toute simple logique veut que l’esprit ne s’arrête pas là !

LOT 1 008. AUTOPORTRAIT. 1983. Acrylique sur selfie. A4
LOT 1 008. AUTOPORTRAIT. 1983. Acrylique sur selfie. A4

Navigation vers:

Retour vers l’image

Le geste

Le mouvement